PPCP autour des émotions et des types de textes

PPCP Dire mes émotions à travers les types de textes

Les émotions

Le contexte:

Il s’agit d’une classe de  seconde ATMFC qui a un rapport difficile à l’écriture. L’écrit est faible et peu investi. Les élèves ont besoin de temps pour rédiger et de mise en confiance.

Ce travail vient en continuité du PPCP  « Autour des masques » qui a réellement  permis de « débloquer » le rapport à l’écriture. Petit à petit, les élèves ont pris plaisir à réaliser leurs écrits et à dire l’émotion à travers la production de textes poétiques. Pour rappel, il s’agissait de dire son émotion à partir de la réalisation de son propre masque. Le masque a servi d’avatar, d’intermédiaire pour libérer cet écrit.

Mise en oeuvre du PPCP en classe:

Les élèves sont en Terminale, ils sont plus en confiance face à l’écrit. Le travail sera donc plus axé sur la lecture des différents types de textes et leur analyse.

La séquence débutera par un document vidéo pour comprendre ce qu’est une émotion. « C’est pas sorcier » « C’est pas sorcier » Joie , peur, tristesse, colère …

C’est pas sorcier : Le corps humain Le cerveau La mémoire , France 3, 2002

 

 

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lorsqu’écrire devient une souffrance pour un élève

 

Illetrisme

Lorsque la production écrite n’est pas une partie de plaisir mais devient une souffrance …

L’association de ces deux termes « souffrance » et « écriture » pourra peut-être vous sembler saugrenue, pour moi elle l’était en tous les cas. Mais tout au long de ma carrière d’enseignante, j’ai rencontré de nombreux élèves pour lesquels l’écriture était vécue comme une souffrance. Au début lorsque j’étais enseignante, je pensais que la volonté de ne pas écrire était juste liée à de la fainéantise après analyse je sais que cette inertie face à l’écrit cache une réalité beaucoup plus difficile à admettre: illetrisme.
.

Quel constat?

L’écrit est peu investi car il n’est tout simplement pas maîtrisé du tout et qu’il renvoie systématiquement à une situation d’échec. En effet par le passé, il a souvent été déprécié ou associé à une évaluation négative. Les élèves dans cette situation refusent d’écrire et utilisent plusieurs stratagèmes :

  • l’inertie : ne rien faire, oublier de rendre un écrit et ce de manière répétée
  • l’insolence et l’opposition ouverte devant la proposition d’activité écrite
  • l’attitude d’évitement en allant à l’infirmerie par exemple
  • la phobie face à l’écrit: situation d’angoisse, agressivité etc.

Derrière ces attitudes, ces postures d’élèves, je sais maintenant que peut se cacher une réelle souffrance liée à son incapacité à écrire. L’un des premiers signes est une faiblesse de l’oral avec un répertoire de mots faible.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Au musée : sortir les élèves du lycée!

Le plan flexible Eléonor Antunes

Préparer sa visite au musée :

1. La visite enseignant un indispensable plaisir

Tous les musées disposent d’un service éducation. Il sert à réserver les visites pour les élèves et il met en place des visites à destination des enseignants en fonction de leur demande.

Lors de ces visites, on comprend mieux les oeuvres et on peut pleinement les apprécier sans le « stress » de l’organisateur. Lors de ces visites enseignant, vous apprendrez une foule de choses. Vous obtiendrez en plus du contenu pédagogique pour construire votre visite et vos cours. Il faudra compter au moins deux heures de visite.

En discutant, vous découvrirez également d’autres opportunités de sorties pédagogiques, comme par exemple la visite pédagogique de la ville et de ses monuments historiques. Il est également très utile dans ces moments de récupérer les coordonnées personnelles des intervenants. Cela constitue un gain de temps considérable pour effectuer les prochaines visites.

Derniers avantages, vous aurez une visite guidée personnelle et c’est gratuit alors profitez-en.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

PPCP autour des masques

 

masque et sentiments

 

L’année passée j’ai dû assurer une heure de PPCP avec une classe de 2 nde CAP. Après concertation avec les enseignants de l’équipe pédagogique ( une collègue d’arts appliqués et une autre d’enseignement professionnel), nous avons choisi de travailler à partir du thème du masque et des émotions.

La première année nous avons travaillé en français sur les images avec comme fil conducteur le masque. Puis la deuxième année, j’ai décidé de m’intéresser aux émotions et aux types de texte.

 

Dans le référenciel de CAP en lettres, il est question d’estime de soi et il nous a semblé que le masque constituerait une entrée interessante pour cette question. J’ajoute ici le programme de CAP lettres.

Après quelques recherches, j’ai trouvé ce dossier sur le masque et il m’a été très utile pour construire ma séquence :Le masque. Il s’agit d’un document construit par le musée J. Chirac à Paris.

Je partage cette séance car elle a réellement fonctionné avec les CAP toutes les productions écrites ont été vécues par les élèves comme des temps d’écriture plaisir. Le masque offre une large possibilité d’écriture sur soi. Le temps d’écriture final a donné lieu à une exposition au CDI des productions des élèves:

  • Une affiche autour d’une émotion : écrire un texte poétique et dessiner un masque

Je propose l’intégralité de ce travail de PPCP au format PDF, en cliquant sur le lien ci-dessous:

PPCP masque.

Une version libre office transformable est disponible pour les abonnés.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !